Edit

Qui sommes-nous ?

Le rêve d’une République Démocratique du Congo, « terre d’espoir » toujours vert où les populations jouissent de tous leurs droits fondamentaux et vivent dans un environnement socialement viable et économiquement rentable.

Contact Info

CONTACT DIRECT

084 770 2192

Le haricot qui paie les frais scolaires des jeunes élèves

Le haricot qui paie les frais scolaires des jeunes élèves

A Katana/Lwiro, petit village de l’Est de la RD. Congo dans la province du Sud-Kivu, 20 élèves sont parvenus à payer le frais scolaires grâce au projet de multiplication des semences des haricots bio-fortifiés.

Initié par CSAYN, ce projet avait comme objectifs d’apprendre aux jeunes élèves les bonnes pratiques agricoles, d’organiser les jeunes en groupe des producteurs, de former et informer les jeunes sur les notions fondamentales de droit économique, de commercialisation des produits agricoles dans le but de développer dans les jeunes l’idée de se prendre en charge grâce au travail.

Pour concrétiser ce projet, CSAYN a approché l’ONG HARVEST PLUS et ce dernier a accepté de signer un contrat d’achat avec CSAYN par la voie de NEW DAY asbl et HOPE LAND CONGO. Grace à ce contrat, HARVEST PLUS a donné 80 kg de semence de haricot bio fortifiés pour lancer le projet et ambitieux de valoriser le travail des jeunes, HARVEST PLUS a promis d’acheter toute la production aux bénéficiaires du projet.

Soucieux de trouver l’argent pour payer les frais scolaires, tous les mercredis et samedis après les heures de cours, les jeunes élèves venaient apprendre aux champs les bonnes pratiques agricoles et l’encadrement technique se faisait par les ingénieurs de NEW DAY asbl et HOPE LAND CONGO.

A la fin de la saison culturale, la quantité totale produite était de 700 kg cependant après triage, il s’est avéré que HARVEST PLUS a apprécié 600Kg et c’est la quantité qui a été livré.

Avec cette quantité livrée à HARVEST PLUS, les jeunes élèves espèrent obtenir de cette organisation une somme considérable. De cet argent, la moitié permettra à CSAYN de payer les frais scolaires du second semestre des jeunes bénéficiaires du projet et une autre moitié sera épargnée à la banque pour lancer la culture de maïs sur 2 hectares dans la plaine de la RUZIZI.

Le succès de ce projet de multiplication des semences des haricots bio fortifiés dans la lutte contre le vagabondage et le chômage des jeunes a permis à 20 jeunes élèves de payer non seulement les frais scolaires mais aussi à donner à ces jeunes une nouvelle vision de l’avenir.

Ce projet initié par CSAYN, exécuté par NEW DAY asbl et HOPE LAND CONGO, démontre que l’agriculture n’est pas seulement une source de production d’aliments mais aussi une source de revenus pour la population. Le résultat de ce projet prouve à suffisance que l’agriculture peut jouer un plus grand rôle dans la lutte contre la pauvreté et le chômage si ce secteur est pleinement intégré dans la politique de l’encadrement de la jeunesse congolaise.

Pour la coordination
André Moliro