Edit

Qui sommes-nous ?

Le rêve d’une République Démocratique du Congo, « terre d’espoir » toujours vert où les populations jouissent de tous leurs droits fondamentaux et vivent dans un environnement socialement viable et économiquement rentable.

Contact Info

CONTACT DIRECT

084 770 2192

Les OSC disent non à toute initiative visant à désaffecter Virunga et Salonga

Les OSC disent non à toute initiative visant à désaffecter Virunga et Salonga

Elles ne sont pas prêtes à baisser les bras et comptent se souder les coudes pour lutter contre l’exploitation pétrolière dans les parcs de Virunga et Salonga. Les ONG Congolaises se sont rencontrées ce jeudi 7 Novembre, au siège du CNONG, pour se concertées et arrêter des stratégies allant dans le sens de renforcer des actions pour atteindre une large partie de l’opinion congolaise. Pendant près de 2heures du temps, les OSC ont présenté leurs attentes par rapport à la campagne et ont pris l’engagement de signer massivement la pétition. 

Les grandes plates-formes de la société civile ont répondu massivement à cette rencontre stratégique, il s’agit notamment de la nouvelle société civile du Congo, NSCC, qui regroupe près de 2000 ONG à travers le pays, le Réseau Ressources Nationale, RRN, avec près de 6000 ONG et le Conseil National des ONG de développement, CNONG, avec près de 5000 membres. Les échanges étaient francs et sincères. Les ONG ont accepté de s’impliquer et de signer massivement la pétition.

Au cours de cette rencontre avec les organisations de la société civile, le modérateur et coordonnateur national de Hope Land Congo André MOLIRO a indiqué de façon claire et nette que son organisation avec l’appui de 350 Africa veulent impliquer une large partie des organisations de la société civile dans la campagne pour dire non à l’exploitation pétrolière dans les parcs de Virunga et Salonga. Aussi, cette rencontrer visait à sensibiliser les acteurs de la société civile à faire le plaidoyer pour que le Chef de l’Etat puisse mener une action rapide et motivée contre l’exploitation pétrolière dans les parcs Virunga et Salonga.

C’était également une occasion bien indiquée par Hope Land Congo et son partenaire 350 Africa d’inviter les acteurs de la société civile à faire le plaidoyer en direction des autorités congolaises, notamment le Chef de l’Etat. La société civile, pense André MOLIRO, est appelée encore une fois à adresser au chef de l’Etat un appel solennel pour qu’il fasse revenir le gouvernement dans la droite ligne en faveur d’un choix du modèle de développement durable respectueux des engagements, des lois de la République et les conventions internationales, de la volonté et participation des citoyens et de l’amener à exercer la souveraineté pour le peuple et non contre le peuple.

Dans son mot, le coordonnateur de Hope Land Congo, André MOLIRO, a rappelé aux acteurs de la société de la société civile que cette rencontre était une occasion pour que les OSC puissent dire aux dirigeants congolais qu’il est temps de demander aux autorités congolaises d’arrêter le processus d’octroi des licences d’exploration du pétrole dans les écosystèmes sensibles, notamment le projet de la désaffectation d’une partie du parc national de Virunga et d’une partie du parc de la Salonga, tous inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco et faisant partie des sites RAMSAR.

A l’unisson, le Société civile a compris le message de 350 Africa et Hope Land Congo et a fait des recommandations suivantes pour renforcer les stratégies d’atteindre une large partie de l’opinion congolaise. Les acteurs de la société civile ont émis le vœu de se rencontrer très souvent pour rédiger un plan d’action, dans lequel seront couchées toutes les activités qui soutiennent la campagne et la pétition. Le Coordonnateur de Hope Land Congo a salué cette initiative et a promis aux acteurs de la société civile qu’il va en parler avec les responsables de 350 Africa. C’est dans une ambiance très décontractées, que cette rencontre a pris fin dans l’espoir de voir 350 Africa disponibiliser les moyens conséquents pour une large mobilisation de la société civile à travers les 26 Provinces de la République Démocratique du Congo.